Mon fils portera du rose

« Il aime les camions, c’est bien un garçon ! » ou encore : « oh ! il déménage tout, il bouge tout le temps, un vrai p’tit mec ! ». Mais aussi de temps en temps : « elle est gracieuse…. ah bon ce n’est pas une fille ??? » « mais qu’elle est migonne ! c’est bien une jolie petit fille ça. oh ! désolé !! »

Oui, on aura presque tout entendu sur le petit monstre, et surtout des stéréotypes de genre. En long, en large et en travers ! Et on en a marre !

Marre que dès qu’un bébé a des traits fins, soit calme, soit « facile », soit mignons, soit souriant, c’est une fille parce que c’est leurs traits de caractères – d’ailleurs quand on me connaît bien on les cherche ces traits là !

Marre que dès qu’un bébé grimpe partout, déplace tout, est aventureux, aime tout ce qui a des roues, défie l’autorité, c’est parce que c’est un garçon…. – tiens, tiens cela me rappelle toujours la même personne qu’en haut….

Bref les stéréotypes de genre il y en a marre ! Déjà avant d’avoir un enfant ces clichés m’exaspéraient au plus haut point, parce que non, le genre de l’enfant ne va pas faire son caractère… pas à 3 mois, pas à 1 an. Après, si la société dans laquelle on vit projette des stéréotypes de genre sur l’enfant, bien sûr que cela aura une influence sur son caractère et cela viendra alimenter à nouveau les stéréotypes, c’est un cercle vicieux. Un cercle qu’il faut stopper. Mais depuis que je suis « mère » – un jour je vais m’y faire à ce mot là… un jour….- j’ai encore plus de mal à me retenir quand j’en entends, et souvent je réponds afin d’essayer de déconstruire ces clichés.

Pourquoi des stéréotypes ?

Pourquoi donc les gens s’entêtent-ils à mettre les enfants dans deux cases : filles et garçons ? C’est avant tout des bébés. Est-ce qu’une fille est censée manger moins pour son développement ? et est-il nécessaire de lui faire porter des blouses cintrées à la taille pour souligner ces hanches – inexistantes – à 8 mois ? Un garçon doit-il obligatoirement jouer avec des voitures ou ne surtout pas avoir de poupée ?

C’est une question que je me pose réellement, surtout quand j’entends les clichés autour de moi et que je vois certains enfants grandir dans des environnements hyper genrés. Prenons le problème par le commencement. Un bébé est un bébé, la considération du sexe n’a pas d’impact réel sur son développement.

Google et Internet : un ramassis d’âneries

Quand on tape dans Google (non pas Chuck Norris, surtout pas Chuck) « différence développement bébé garçon fille », nombres de sites mettent en avant des soit disant différences de développement entre une fille et un garçon. Tous insistent sur le fait que ce soit inné, or il n’en est rien. Le site canadien – connu par de nombreux parents – Naître et grandir, met lui en avant une raison qui semble plus proche de la réalité :  nos comportements envers un bébé garçon ou un bébé fille sera différent en tant que parent ou adulte par rapport à des stéréotypes attendus. En gros ils disent : une fille parlera plus tôt parce que les parents présupposent qu’il faut davantage parlé avec une fille, un garçon aura un développement psychomoteur plus rapide qu’une fille parce que les parents joueront plus avec lui avec ce genre de jeux.

Ce qui est intéressant à faire du coup, et que je pense nous devrions tous faire, c’est essayer de se défaire des stéréotypes qui, même si nous pensons ne pas en avoir, nous ont été martelé volontairement ou involontairement depuis l’enfance, pour proposer un développement ainsi qu’une éducation aux bébés et enfants qui ne correspondent pas à des normes de société (une fille doit jouer avec une poupée, un garçon être casse-cou) mais en adéquation avec nos valeurs morales à chacun et avec le caractère de l’enfant. Si un garçon aime les livres, l’encourager à lire, si il veut jouer avec des poupées, lui en offrir une, si une fille veut grimper aux arbres, la laisser faire en prenant soin d’être avec – comme pour un garçon – pour des raisons de sécurité.

Une affaire de caractère !

Les enfants et les bébés apprennent et grandissent en expérimentant, ils auront assez vite des préférences, mais celles-ci ne sont pas liées à leur genre. Mon fils aime tout ce qui tourne, ça le fascine, donc les voitures forcement, mais aussi les horloges, il aime aussi lire et de temps en temps, après avoir déménager la moitié du salon, il prend un livre, s’assied et lis dans un moment calme plus associé à un comportement de fille. C’est juste ce qu’il aime. Cela n’aura pas d’impact négatif sur son développement et cela n’en fera pas une fille. Tout comme lui mettre des habits roses ne le transformera pas non plus en fille.

Crédit photo : Mélanie Reichhart

Et toi ? t’en penses quoi ? As-tu vu une différence de développement ou est-ce plutôt comme je le pense une différence de caractère ? Tu as une petite fille ou un petit garçon ? Renforcent-ils les stéréotypes de genre ou non ?

16 Replies to “Mon fils portera du rose”

  1. J’ai une fille (pré-ado), un beau-fils (idem) et deux petits garçons.
    Ma fille a eu plein de petites voitures, adorait son camion-poubelle orange, mais aussi les robes et les couleurs vives.
    Mes deux garçons ont joué indifféremment avec les jouets de leur frère et de leur soeur, je ne me suis jamais posé la question de savoir si je devais enlever les jouets supposément de filles. Nous leur avons acheté une belle cuisinière car ils adorent la dînette.
    Ils sont tous les 2 super câlins et affectueux.
    Par contre, par contre… niveau turbulence, c’est clair qu’ils sont un cran au-dessus de leur soeur 🙂 mais est-ce leur position dans la fratrie ? Pour avoir une idée objective, il faudrait que j’aie une trentaine d’enfants 😀
    En revanche, une auxiliaire de puériculture m’avait dit que les petits garçons sont beaucoup plus moteurs que les petites filles, et c’est ce que je constate aussi.
    On m’a aussi dit de nombreuses fois « Oh comme elle est mignonne » car ils n’étaient pas habillés intégralement en bleu marine, ou avaient les cheveux un peu longs. Les préjugés ont la vie dure !

    1. C’est drôle moi j’ai entendu dire que niveau motricité les filles sont censées être plus précoces, notamment sur la marche ^^ et je peux citer des exemples qui prouvent le contraire lol !

  2. Coucou ! Je suis entièrement d’accord avec toi. J’ai une fille de 14mois (d’ailleurs, quel âge a ton fils ? Pardon si j’ai loupé l’info 🙂 ) et elle aime se battre, bouger, courir, les dessins animés comme Pat Patrouille, elle ne tient pas en place et porte des vêtements dans les tons froids parfois. Il arrive qu’on dise d’elle que c’est un  »garçon manqué ». Moi ça me fait sourire parce qu’au fond, je sais que ça déplaît à certains mais c’est moi sa mère, je fais ce que je veux 😉 Je déteste les généralités et le fait de devoir rentrer dans des cases prédéfinies ne m’intéresse pas. Je n’ai pas besoin de ça pour savoir qui je suis, non mais 😅
    Ton article est juste génial, j’ai adoré te lire, merci 🌸 !

    1. merci pour ton retour 😉
      le mien à 15 mois presque 16. Comme j’adore le bleu marine, le rouge brique, le jaune moutarde il porte souvent ça, pas dans les couleurs claires et pastels des bébés ^^. mais il a un snood que je lui ai fait dans un tissu que j’adore aux tons, beiges orangés et rosés : c’est un tissu d’automne avec des renards dessus, du coup quand il a ça plus sa petite combinaison de lapin couleur saumon on entend souvent : oh la mignonne petite fille ^^ puis on lui met son bonnet dinosaures et là les gens ne savent plus XD. et du coup si un jour il a une petite soeur, elle portera les mêmes habits. Faut pas pousser non plus. (d’ailleurs il porte les habits de ses cousines 😀 )

  3. C’est tellement fatiguant ces stéréotypes c’est vrai! La dernière fois que ma mère a sorti à mon fils « faut pas pleurer t’es pas une fille », je crois que j’ai failli faire une attaque! Evidemment si on les empêche d’avoir des émotions et des sentiments les garçons deviendront bagarreurs et antipathiques, et puis dans 20 ans on se plaindra qu’ils ne se dévoilent pas assez et gardent tout pour eux, cherchez l’erreur! Bon par contre pour le rose, chez moi c’est non, mais ça le serait tout autant pour une fille, je déteste cette couleur!!

    1. lol le rose j’aime pas trop non plus en couleur sauf quelques teintes. C’est surtout quelques pyjamas achetés au rayons filles avec un renard ou un chat dessus à noeud rose ou doré ou avec la truffe rose, des couches lavables roses et quelques bodys à étoiles roses. dans l’ensemble il en a pas beaucoup. c’est surtout que les habits sont genrés alors que bon un pull avec des chats dessus j’ai du mal à voir en quoi c’est pour fille et un pantalon avec des robots pourquoi c’est garçon….. ça me dépasse (dit par la mère qui porte des t-shirt avec des imprimés dinosaures XD)

  4. Je suis totalement d’accord avec toi quant au caractère acquis de certains comportements. Cela me rappelle d’ailleurs une vidéo vue il y a quelques temps et que j’ai retrouvée ici : https://positivr.fr/stereotypes-genre-choix-jouets-bebes-experience/
    Édifiant, je trouve !
    De mon côté, mon fils n’a pas encore deux mois donc la question ne se pose pas pour le moment de manière très franche, mais je m’efforcerai de rester attentive à ma manière d’être avec lui. Je pense qu’on peut vite être rattrapé malgré soi par des représentations qui finissent par être ancrées… En tout cas, il est très probable que mon fils aura un jour une poupée !

    1. Surtout qu’en plus les enfants, tant que c’est nouveau, ils adorent, donc le « genre » du jouet, ça leur passe bien au dessus. (après j’avoue que pour l’instant je lui achète surtout des jeux qui me plaisent à moi ^^

    2. La video est ouf!!!
      Mais ça m’énerve lol

  5. Je suis vraiment d’accord avec ton article.
    Etant un peu féministe au fond de moi, je trouve horrible de mettre ma fille dans une case: « oh elle se met de la crème, c’est une vraie fille » C’est juste qu’elle reproduit tout ce que fait maman.
    Je me bat pour faire comprendre à la famille que ma fille ne doit pas avoir une dînette à Noel parce que c’est une fille mais elle peut en avoir une car elle l’a choisit. Idem pour un garçon, on ne lui prend pas un établit parce que c’est un garçon.
    Les enfants jouent avec les jeux qu ‘ils souhaitent et qu’ils aiment.
    Mais les personnes ne comprennent pas et à côté on me répond « ben tu l’habilles bien en fille »
    Ma fille ne sera jamais freinée dans ses actions par sa robe ou ses jolis souliers mais par le fait que nous adoptons un comportement différent et donc l’achat de jeux à un enfant par son genre. Si ma fille veut une jolie poupée, elle l’aura; et si ma fille veut un gros camion, elle l’aura aussi. (j’ai juste une limite pour les armes car j’y suis opposée quel que soit le sexe).

    Je souhaites que ma fille fasse ses choix dans sa vie par envie et non pas parce que c’est une fille ou non.
    Tu veux devenir mère au foyer? Vas y. tu veux devenir ingénieure en BTP? Vas y.
    Tu veux jouer au foot? Tu veux faire de la danse
    N’ait aucune limite et fait de ta vie une vie merveilleuse.

    Je pense qu’indirectement je dois avoir encore des codes de genres que j’ai eu dans mon éducation mais j’essaie vraiment de réfléchir à chaque étape de sa vie pour ne pas reproduire les mêmes schémas

    On va gagner la guerre des genres!

    1. Au début je me suis dit qu’avec un garçon j’aurais peut être moins à batailler sur les jouets, comportements, etc.. mais en fait c’est toujours la même chose. Les stéréotypes sont forts des deux côtés…. Pour l’instant les jouets il aime tout pendant une courte période donc on se pose pas trop de question. Il est encore beaucoup dans l’imitation alors il a eu une petite dinette pour éviter que tous nos ustensiles de cuisine et toute notre vaisselle finissent dans le salon et qu’on ne puisse plus cuisiner XD ! On verra quand il grandira sur ses choix. Les habits c’est pareil, pour l’instant c’est nos choix, et moi j’aime toutes les couleurs et j’en ai marre de faire une indigestion de bleu au rayon garçon ^^. Bref pour l’instant on essaye de faire au mieux, on va voir quand il grandira. Mais oui on va la gagner cette guerre ^^ !

      1. Je pense au contraire que malgré les oppositions que j’ai de mon entourage, c’est plus facile avec une fille.
        Une fille qui joue au foot et qui aime les voitures, c’est cool!
        Et plus tard si elle veut faire des études de « garçons »; ça sera une fille forte.
        Si elle est timide, c’est normal c’est mignon
        Si elle bouge partout, c’est trop sympa aussi.
        Si j’habille ma fille en gavroche (j’adore^^), c’est trop stylé.

        Un garçon qui joue à la poupée, ça fait peur car il risque de devenir « pédé »
        Et encore plus si il veut se lancer dans la coiffure.
        Si il fait son timide dans les jupes de sa mère: « oh il fait sa fille encore! »
        Et si il a un pull avec une fleur, j’ose à peine imaginer la tête de la maîtresse.

        On verra en effet quand ils grandiront. Mais j’espère que ma fille fera toujours ses choix pas pure envie et non pas par influence de la société.

        Mais c’est vrai que pour les vêtements c’est parfois dur au niveau des couleurs. Et le pire, quand ma fille avait 1 mois (en juin), il fesait horriblement froid donc il me fallait des pulls. A cette période j’en ai trouvé que au rayon garçon car une fille ça porte des vêtements tout fin et mignon 🙂

        Bon courage dans notre quête

  6. Je me retrouve entièrement dans ta volonté de ne pas imposer à mes filles les stéréotypes de genre martelés par la société. Mais comme tu le dis, c’est parfois de manière inconsciente que l’on se retrouve à agir ainsi donc ce qu’on essaie de faire, chez nous, c’est d’insister au contraire sur tout ce qu’on peut proposer de manière consciente pour sortir des risques de stéréotypes.
    Par exemple, je fais l’effort de parler systématiquement au féminin et au masculin des métiers qui nous entourent : quand on croise un chantier, avec Poupette, elle est fascinée et peut rester de loooooongues minutes à observer les engins et à me réclamer des explications. Eh bien je lui parle des conductrices et des conducteurs de grues, des ouvriers et des ouvrières, des maçonnes et des maçons, etc etc…. Et quand je vois qu’à présent c’est elle qui parfois me reprend, je me dis que ça rentrer ! 🙂
    Idem pour les jouets ou les activités qu’on lui propose.
    Et oui, je suis pleinement d’accord pour dire que les inclinaisons de nos enfants ne sont pas naturelles mais découlent de nos sollicitations et de leur personnalité, mais pas de leur genre !
    Merci pour ce super article !

    1. C’est déjà tellement compliqué à gérer rien qu’avec le caractère 😉 on va pas en plus en rajouter lol

  7. Je suis absolument du même avis ! Notre fille a des jouets dit fille et dit garçon et ça en choque plus d’un… A Noël dernier elle a demandée un tractopelle et elle l’a reçut. Elle en était tellement heureuse ! Pareil pour le comportement, les filles peuvent être turbulentes et n’avoir aucune once de grâce et ce n’est absolument pas grave. J’espère que les mentalité continuerons d’évoluer…

    1. D’ailleurs il semblerait que mon fils veuille une poupée ^^ et ma filleule a eu une grande pahse : « traaacteeeeuuuur » !!

Les commentaires sont clos.