Petit guide pour protéger simplement sa vie privée sur l’Internet

Mark Zuckerberg colle un post-it sur sa webcam > tout le monde fait pareil !

Mais pourquoi seulement maintenant ? Dire qu’il y a quelques années mes camarades de classe rigolaient bien de mon PC portable avec son petit scotch moche (depuis il est plus beau ^^) sur ma webcam. Et aujourd’hui, tout le monde le fait parce que Mr Facebook le fait !

protection-donnees-perso-yeti

La série, Mr Robot dépeint aussi les mauvaises habitudes – qui semblent pourtant innocentes – des gens vis à vis des technologies usuelles de l’information et la communication (les TUICs et non pas les Tucs !).

C’est pour ça que j’ai décidé de faire un petit article du type “guide de la bonne utilisation des TUICs”.

Scotchez votre webcam :

“Mais on peut la désactiver” me direz-vous. Oui oui on peut, tout comme on peut l’activer à distance sans que la petite lumière rouge, verte ou bleu ne s’allume. Et n’importe qui peut donc entrer dans votre vie privé et vous épier.

post-it

Ok, vous vous comportez correctement devant votre ordinateur – pas de galipettes sur le canap’ avec l’ordi pas loin pour la musique, pas de doigts dans le nez ou de mains dans le pantalon à se gratter les c**** en regardant un film ou une série en streaming – mais malgré tout, vous pouvez checker vos mails en caleçon, passez devant l’ordi qui joue de la musique en sortant de la douche à la recherche de sous-vêtements, ou juste travailler normalement, en tout cas ce n’est pas très agréable d’être épier. Et puis c’est VOTRE vie privée ! Ne l’oubliez pas !

Mettez en pause le partage de données :

Aujourd’hui on est quasiment connecté H24 ! Avec les smartphones, tablettes, notebook et montres connectées, on peut aller sur l’Internet partout, n’importe quand, n’importe comment. C’est l’ATAWAD (Any Time, Any Where, Any Device = n’importe où, n’importe quand, n’importe quelle machine), acronyme développé par Xavier Dalloz (un consultant en com’ et technologies).

Alors certes, c’est plutôt sympa d’être tout le temps connecté, mais cela veut aussi dire : une sur-utilisation de la batterie du téléphone, une traçabilité aussi de ce que vous faites, où vous allez et aucun moment de répit. Nous sommes un peu devenu des esclaves de l’Internet et surtout du Web Social : une notification et on arrête tout ce qu’on fait pour aller voir son fil d’actualité sur Facebook ou Twitter.

smartphone-1445489_1280

Quand vous n’en avez plus besoin, mettez donc en pause le partage de données. Votre téléphone ne fera pas les MAJ continuellement, les applications qui nécessitent une connexion ne fonctionneront pas en permanence et donc puiseront moins dans votre batterie, et de temps en temps vous disparaîtrez du Web et ce n’est pas plus mal. (et en plus c’est plus écolo)

N’autorisez la géolocalisation que pour le GPS :

C’est quoi la géolocalisation : c’est quand un petit satellite dit où vous êtes. Mais la grande question la dedans c’est plutôt à QUI il le dit ! Vos amis et connaissances pourront le savoir si vous postez quelque chose depuis un endroit, donc ça ce n’est pas très gênant à moins que vous ne vouliez éviter que tante Germaine sache que vous passez devant chez elle sans vous arrêter pour boire le café. Sauf qu’il n’y a pas que les amis dans la vie, il y a aussi toutes les applications qui ont un intérêt à savoir où vous êtes notamment pour cibler des publicités et annonces de magasins proches par exemple et ainsi vous inciter à la consommation.

geolocalisation

Ensuite, posez-vous la question : est-ce que tout le monde à forcement besoin de savoir où vous êtes à chaque moment de votre vie ? La géolocalisation c’est aussi de nombreuses traces numériques qui restent, un moyen de retracer vos activités quotidiennes, vos déplacements. En temps normal je ne suis pas sûre que vous diriez tout cela à autant de monde.
Enfin, il y a le cas des cambriolages. C’est aussi un moyen de savoir si vous êtes chez vous ou non. Cela reste rare mais ce n’est pas impossible. Donc en dehors d’une réelle utilisation de la géolocalisation pour trouver un itinéraire par exemple, le mieux c’est encore de la désactiver.

Google et autres moteurs de recherches :

Google, comme d’autres moteurs de recherche, ne se gêne pas pour enregistrer toutes vos recherches, le lieu d’où vous les faites (oui oui même avec l’ordinateur et sans géolocalisation d’activée, car il y a la réponse dans l’adresse IP). A quoi ça leur sert ? Toujours à la même chose : ciblé les publicités à vous envoyer en majorité.

moteursderecherches

Que peut-on utiliser d’autres alors ?
Il existe des moteurs de recherches ou meta-moteurs de recherches (ce sont des moteurs recherches qui recherchent sur les autres moteurs recherches) qui respectent la vie privée et n’enregistrent pas l’historique de vos recherches, ni vos informations personnelles. Il y a le français Qwant, son slogan : « Le moteur de recherche qui respecte votre vie privée », et aussi Duck Duck Go – dont personnellement j’adore le nom – un meta-moteur de recherche : « Le moteur de recherche qui ne vous espionne pas » !

Gérez vos paramètres de confidentialité :

Par défaut, et ponctuellement lors de grandes MAJ, les paramètres de confidentialités sur vos différents comptes et sur votre ordinateur ou téléphone peuvent changer et être plus “ouverts”. Sauf qu’il est toujours bon de savoir ce qu’on partage comme information à notre insu, et surtout de faire en sorte que finalement ce partage de données personnelles soit réfléchi et assumé.
Facebook en particulier est une horreur sur la confidentialité, mais il n’est pas le seul, rajoutons Google, Microsoft et Apple aussi. (d’autant plus que Windows 10 ne se gêne pas pour vous espionner)

confidentialite

Quelques petits conseils alors :
– commencer par vérifier les paramètres de confidentialités sur les applications et de bloquer ce qui ne sert à rien.
– lors des inscriptions, ne pas répondre à toutes les questions sur la vie personnelle, beaucoup sont facultatives. Autant tout de suite ne pas les renseigner.
– tous les six mois, ou trois mois si vous êtes motivés, refaire un tour dans les paramètres et tout vérifier. Pensez aussi à supprimer les applications et logiciels qui ne vous servent plus mais qui peuvent continuer à suivre vos moindres faits et gestes.
gérez les autorisations : qui peut voir quoi et qui peut faire quoi. Tout le monde n’est pas obligé de voir la photo des 50 ans de oncle Hector ou la photo de naissance de petit Octave !

Enfin en ultime rappel : le hardware et les fichiers sur vos hardwares (ordinateurs, téléphones, tablettes etc…) sont votre propriété, c’est privé (bon sauf la musique acheté via Itumes mais ceci est un autre débat). Tout ce qui est sur le net est public (en gros, même si il y a des exceptions). Votre compte Facebook ou IG est peut-être privé, mais cela reste un espace public où tout peut être vu très rapidement.

personnal-data-lock

Il y a une métaphore que je trouve très intéressante sur la question :
les réseaux sociaux c’est un peu comme un café, on y est à table avec son groupe d’amis et à côté il y a d’autres tables avec d’autres groupes d’amis et possiblement des gens qui se connaissent entre les différentes tables. Tout ce qui est dit ou montré sur une table peut facilement être entendu ou vu depuis la table d’à côté. Il suffit qu’il y ait quelqu’un qui connaissant une autre personne, fasse passer les informations d’une table à l’autre. Le café est un lieu public, tout comme les réseaux sociaux, même si vous n’êtes que entouré de proches. Les informations circulent vite, attention donc à tout ce qui est publié.

cafe-terrasse

Voilà, à vous de jouer !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire