Comment faire rimer : Ecologie avec Technologie

Je ne vous ai pas encore saoulé avec ma vie : et bien aujourd’hui ça commence ! Donc si tu n’es pas intéressé, c’est le moment de t’en aller sur google à la recherche de mignonnes photos de chats ou lire une BD sur l’invasion des chats. Sinon, tu peux rester et en apprendre un peu plus sur moi ou sur l’écologie et la technologie.

Comment faire rimer : Ecologie avec Technologie ?

Réponse 1 : Ben ça rime déjà bien, il y a -ologie dans les deux mots !
Alors oui effectivement, ça rime. C’est même une rime riche. Mais ce n’est pas ce point de vue là que je veux aborder la question.

Je suis un peu geek sur les bords. J’ai grandi en jouant aux jeux vidéos, principalement des RPG. Si tu es fan de RPG, tu devineras tout de suite à quel jeu j’adorais jouer en te disant une seule année : 1997 ! Pour les autres, vous ferez une recherche google. Je joue d’ailleurs encore aux jeux vidéos, j’ai plusieurs consoles.
Je porte aussi un grand intérêt à tout ce qui est nouvelles technologies : je me renseigne sur les nouveaux logiciels qui m’intéresse, je teste des trucs sur mon ordi mes ordis, je lis assidûment les news dans ce domaine, bref je m’y intéresse.
Après je ne suis pas totalement geek aux yeux de certains, il ne vaudrait mieux pas me laisser entrer dans la matrice euhm le code. Enfin si, à l’orée du code ça va, mais on va éviter de se perdre dans la forêt profonde, je ne suis pas le petit poucet et je risque de faire de grosses bêtises.

Tout ça pour dire que j’aime la technologie et j’aime l’écologie ! Or la technologie est loin d’être écologique ou même éthique. Certaines personnes l’ont découvert il y a peu grâce à des émissions et reportages qui passent en prime time ou sur des chaînes nationales; mais cela fait des années que la technologie et les grandes marques sont pointées du doigts pour, soit leur non-respect de l’écologie, soit de l’éthique, soit des deux. Le souci : ces articles, reportages, documentaires étaient visibles que pour ceux qui voulaient bien s’y intéresser. Ne nous leurrons pas, nous vivons dans une société profondément hypocrite qui ne se gêne pas pour fermer les yeux sur certains aspects afin de profiter du confort de notre technologie.

Alors comment faire pour allier Ecologie avec Technologie ?

Ce n’est que mon avis personnel, mais je pense que plusieurs solutions s’offrent à nous afin de mieux consommer nos technologies et ainsi réduire notre impact sur l’environnement.

Solution 1 : Le reconditionnement

Le reconditionnement peut s’appliquer à tout finalement, que ce soit aux ordinateurs, téléphones ou même les vêtements. La définition simple et efficace du reconditionnement : Action de reconditionner (remettre à l’état d’origine après usage ou panne) un matériau (source : aquaportail.com)

Plusieurs possibilités avec le reconditionnement : soit acheter des produits déjà reconditionnés, plusieurs marques ou sites les proposent à la vente via leurs sites internet. Soit, quand son ordinateur décide de vous lâcher, le reconditionner vous-même. Quand il s’agit de soucis de hardware, souvent, ça demande du temps et des connaissances spécifiques, et le résultat n’est pas toujours garantis. Cependant, si votre ordinateur grille sa carte mère, d’autres composants peuvent toujours être utilisés, et vous pouvez reconstruire un ordinateur qu fonctionne en changeant juste les composants cassés. Attention : si il y en a beaucoup trop, je vous conseille de ne pas le faire et de le donner à une association, celle-ci se fera un plaisir de récupérer les composants encore utilisables pour réparer un autre ordinateur avec.
Par contre, beaucoup de gens pensent qu’une fois le système d’exploitation (OS) mort, ou très fatigué, il faut changer tout l’ordinateur. Non, surtout pas ! Vous pouvez tout simplement reformater votre ordinateur et lui offrir une seconde vie grâce à un nouvel OS. Bon, les plus connus sont payants, mais, il existe des OS gratuits et très performants aussi. Je ne peux pas vous citer toute la gamme des systèmes d’exploitations de Linux mais ça n’en vaudra pas la peine. Ubuntu ou Mint fonctionnent très bien et ont l’avantage outre d’être gratuit, sont très simple d’utilisation. Depuis les débuts d’Ubuntu en 2004 (10 ans depuis le 20 octobre !!!!), le système d’exploitation est devenu beaucoup plus intuitif et facile d’accès : plus besoins d’être doués en code et en commande, et en plus il y a un super support en ligne pour vous aider à installer ou à faire marcher l’OS ou des logiciels.

Nous, nous avons opté pour le formatage de deux ordinateurs portables qui ne fonctionnaient plus ou très très mal sous Windows. L’un fonctionne sous Ubuntu – celui sur lequel j’écris en ce moment même – et l’autre sous Mint, qui nous sert rarement mais quand même. J’ai un notebook aussi qui rame sous Windows 7 mais j’ai besoin d’avoir au moins un ordinateur sous Windows donc je le laisse et je ne l’utilise que pour les logiciels qui ne fonctionnent pas encore sous Linux et dont il n’y a pas encore d’équivalent en logiciel libre. Grâce au formatage nous n’avons donc pas racheté de nouveaux ordinateurs, et nous pouvons avoir une utilisation normale de ceux-ci, car il ne faut pas croire que parce qu’ils sont reconditionnés ou formatés qu’ils fonctionnent moins bien, loin de là, c’est comme leur offrir une nouvelle jeunesse.

Solution 2 : Ne pas se laisser influencer par les publicités et les nouveautés

Toutes les minutes l’on se fait bombarder de publicités prônant les avantages de telles ou telles nouveautés. Sauf que souvent on vous vend des accessoires, ou applications inutiles. Le tout c’est de jouer sur la nouveauté, le côté technologique et vous pousser à consommer plus que ce qu’il n’en faut.

Alors oui j’aime aussi m’acheter de nouvelles choses, je consomme aussi, mais j’essaye de consommer responsable. Comment consommer responsable : évaluer ses besoins réels, de temps en temps acheter des choses pour le plaisir mais pas pour ne le porter qu’une fois (exception faites pour les robes de mariée parce que c’est un peu compliqué à remettre dans la vie de tous les jours), se débrouiller pour pérenniser son achat, et soutenir si l’on peut les achats qui participent à l’économie locale ou nationale ou les achats équitables.

Que se soit pour la nourriture, la déco, les habits ou les appareils électroniques, il faut savoir éviter le gaspillage. Je ferais prochainement des articles abordant la question du gaspillage alimentaire, de la mode ou de la décoration, mais pour l’instant je vais rester sur mon sujet technologique.

Que faire donc : ne pas changer de portable tous les six mois. Évaluer ses besoins, rien ne sert de s’acheter une télé 3D si on ne regardera qu’un film par an en 3D et que de toutes façon on changera de télé dans 6 mois. De même pour les téléphones, à quoi ça sert d’avoir la 4G si on ne va quasiment pas sur internet ou que l’on vit dans un endroit où l’on ne captera jamais. Privilégier les téléphones où l’on peut mettre deux cartes sims si l’on a besoin d’avoir un téléphone privé et un professionnel. Faire de même avec ses ordinateurs, télévisions et autres appareils, tant qu’ils fonctionnent, et qu’ils sont encore en bon état, rien ne sert de les changer tout le temps.

Solution 3 : Donner, revendre, recycler

Et si vous souhaitez tout de même changer de télé ou de console de jeux, préférer les donner à une association ou à un proche, voir même le mettre en vente sur un site de ventes d’occasion, plutôt que d’aller jeter le tout à la déchetterie, dans sa poubelle ou pire dans la nature.
La plupart des composants que l’on trouve dans nos appareils électroniques ont pollué lors de leur extraction, lors de leur fabrication et pollueront encore une fois jetés ; mais les composants peuvent avoir une seconde vie. On privilégiera donc tout ce qui permet un reconditionnement ou un recyclage.

Bon voilà,  j’ai fait un tour rapide de la question. Sachez aussi qu’il existe des marques qui se veulent éthiques et qui privilégient l’achat des matériaux de bases à des prix justes. J’ai découvert il y a peu, grâce à une amie lutine, l’existence des téléphone Fairphone, des portables équitables.

Notre société actuelle est basée sur la sur-consommation, malheureusement. Je ne vous dis pas de ne plus rien acheter ; mais je pense que l’on peut tous repenser un peu sa manière d’acheter et de jeter afin d’éviter de gâcher de nombreuses ressources naturelles ou des vies humaines ou polluer l’environnement. Avancer vers une société différente, plus respectueuse de la nature et des gens, c’est possible, une société plus responsable et durable. Et si on y met tous un peu du sien, ce sera déjà un bon début.

D’ailleurs si tu es intéressé par le développement durable, Madame Sourire te fait une très belle explication sur son blog !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire